5 ans



Ce blog souffle une nouvelle bougie.

Cinq ans déjà.

Une demie décennie de cinéphilie et de post-production.

En premier lieu, je veux tous vous remercier pour vos suivis. Ce blog n'existerait pas sans vous, sans vos retours, vos messages. Merci.

L'avenir est incertain. J'espère pouvoir continuer ce blog avec la même régularité, et ce malgré mon agenda qui devient de plus en plus surchargé. Mais si vous avez vu mon précédent article, vous savez que je viens de réaliser un court métrage. Je travaille la post-production sur mon temps libre (généralement le soir, quand je ne suis pas sur un job payé). Alors, est-ce qu'il me restera assez de temps et d'énergie? Wait and see...

Projet estival



Voilà, le projet estival est tourné.

J'ai réalisé un court métrage cet été, sur le thème de la femme qui aime comme elle le souhaite, sans avoir à rendre de compte à personne.

Comme c'est un portrait de femme, écrit par une femme, j'ai décidé d'adopter un point de vue féminin. L'équipe du film, majoritairement féminine, m'a d'ailleurs bien aidé dans cette tâche. Trois jours et demi de tournage furent nécessaires pour mettre en boîte cette tranche de vie. Les plans furent parfois compliqués, à cause de mes exigences, mais le résultat est là.

L'équipe de tournage
Maintenant, place au montage, au montage son, à la mise en musique, aux effets spéciaux, au mixage, à étalonnage, à la distribution... J'ai encore beaucoup de pain sur la planche, et la post-production s'annonce longue.

Les films de l'été 2017



Encore une belle année scolaire qui s'achève. Et on aura fait du bon boulot ensemble. A présent, place aux vacances!

Et comme d'habitude, je vous souhaite à tous un bel été au soleil, et dans les salles obscures. Le mois d'aout a déjà commencé, et vous avez sans doute déjà vu Car 3 et la planète des singes 3. Heureusement, il reste encore à découvrir d'autres films de SF, fantastiques, d'horreur ou d'animation. Profitez bien, et revenez en pleine forme, la tête pleine d'images et de créativité.

Pour ma part, pas de vacances. J'ai un projet spécial, mais je vous en dirai plus à la rentrée (si vous me suivez sur twitter, vous avez déjà des indices).

09 aout
La tour sombre

L'adaptation cinéma du célèbre cycle de romans de Stephen King. Rien que ça.
Annabelle 2 : la création du mal

La suite de Annabelle. Ici, c'est un couple en deuil qui va faire face à la poupée maléfique.

Les films français les plus chers



Cette semaine, c'est la sortie de Valerian et la Cité des mille planètes de Luc Besson, adapté de la bande dessinée de Jean Claude Mézière et Pierre Christin.

Le film, qui est une production 100% française, est déjà connu comme étant le plus cher du cinéma français, avec un coût de 197,47 millions d'euro selon le bilan 2016 de la production cinématographique française publié par le CNC.

Quels sont les autres films français les plus cher? Voyons les dix plus grosses production française (et l'occasion de se rendre compte que Luc Besson est un habitué de ce classement, avec pas moins de 5 films!).


Asterix aux jeux Olympiques (2008) de Frédéric Forestier et Thomas Langmann
Budget : 78 millions d'euros

Tutoriel Cinema 4D : Animer un drapeau



Bonjour à tous.

Dans ce tutoriel, on va voir un simulation de tissu très intéressante, à travers l'animation d'un drapeau.

On va très rapidement modéliser un mat et le drapeau, et on va surtout se concentrer sur l'animation, à travers une première approche du tag tissu. On va voir les différents réglages à faire pour obtenir une animation de drapeau convaincante.

Le résultat final ressemblera à ceci :


Comment pense un monteur



Depuis quelques temps, je voulais expliquer comment les monteurs s'y prennent pour monter un film. Je voulais expliquer ce processus de création, mi-organique, instinctif, et mi-cérébral que les monteurs développent.

J'avais commencé à rédiger quelques lignes, et au cours de mes recherches, je suis tombé sur cette vidéo, qui explique la démarche beaucoup mieux que ce que j'aurais pu écrire :



Dans cette vidéo, Michael Kahn (le monteur attitré de Steven Spielberg depuis Rencontres du troisième type) explique tout le parcours rationnel et émotionnel du monteur, du dérushage jusqu'au montage final.

Wonder Woman vue par Joss Whedon



Cette semaine sort sur les écrans Wonder Woman, de Patty Jenkins, film contant les aventures de Diana, la guerrière amazone de l'univers DC Comic.

Le personnage, campé par Gal Gadot, est apparue dans Batman V Superman, et ce film est le quatrième de l'univers ciné DC. Et vu que ces films, sous la tutelle de Zack Snyder, sont loin de faire l'unanimité auprès du public, ni de remplir pleinement les salles, il serait intéressant de se plonger dans la version que souhaitait faire Josh Whedon.

Car en 2005, le créateur de Buffy et réalisateur de Avengers 1 & 2 travaillait sur un film centré sur Diana hors de tout univers étendu. A la même époque, l'actrice Evangeline Lilly (Lost, Le Hobbit... ) avait été approché par Warner pour interpréter le rôle. Mais s'agissait-il du même projet? L''actrice n'en dit pas plus. En revanche, Josh Whedon s'est montré beaucoup plus bavard :

Evangeline Lilly en Wonder Woman (fan art)